counter
گیاهی ترین گیاهی ترین AnzanDigital فروشگاه
Blog

Freak : plus de 1200 applications Android populaires encore vulnérable 2016

Freak : plus de 1200 applications Android populaires encore vulnérable Selon une étude de FireEye, la faille FREAK sévirait toujours sur de nombreuses applications Android et iOS. Freak out !...

La Nintendo 3DS profite de l’effet Pokémon

La folie Pokémon a entrainé dans son sillage une euphorie autour des produits Nintendo, qui booste considérablement les ventes de la marque. Ainsi, la consoles Nintendo 3DS est devenue...

RiMe : sortie prévue en 2017 avec l’aide de deux éditeurs

Le studio Tequila Works annonce que l'ancienne exclusivité PS4, RiMe, verra bien le jour suite à un soutien financier des éditeurs Grey Box et Six Foot qui va permettra...

François de Roger socialiste et ambition

Retour à l'accueil de la rubrique M le mag Styles Époque Actu M le mag Actu Portraits Face-à-face François de Rugy, socialiste par ambition Le Monde | 02.06.2016 à 11h57 | Par Erwan Bruckert En rejoignant, le 19 mai, le groupe socialiste à l’Assemblée nationale, l’ex-député EELV a choisi la voie du pouvoir. Nantais pur jus Né à Nantes en 1973, ­François de Rugy a construit sa carrière politique dans la Cité des ducs. En 1995, à peine diplômé de Sciences Po Paris, il fonde et préside l’association Ecologie 44 puis se présente, en 1997, à ses premières législatives en Loire-Atlantique. Perdant, mais revanchard, il est élu conseiller municipal de Nantes et vice-président de la communauté urbaine en 2001. Depuis 2007, il est député de la Première circonscription de Loire-Atlantique, regroupant Nantes et la ville voisine d’Orvault. Jeune loup pressé « C’est un ambitieux », dit de lui son ami Jean-Vincent Placé. Président d’un mouvement écologiste à 22 ans, conseiller municipal à 27..

A Hongkong, le changement de nom de Pikachu réveille des tensions politiques

Pixels Vie en ligne Jeux vidéo Banc d'essai Cultures Web A Hongkong, le changement de nom de Pikachu réveille des tensions politiques Le Monde | 01.06.2016 à 15h01 On ne plaisante pas avec les Pokémon. Depuis mars, plus de 6 000 Hongkongais ont signé une pétition pour contraindre Nintendo à revenir au nom cantonais de Pikachu, et ne pas utiliser son nom mandarin, et une manifestation en ce sens a eu lieu lundi 30 mai à Hongkong, rapporte la BBC. A Hongkong, la célèbre créature jaune de Nintendo porte le nom de « Bei-Ka-Ciu », alors qu’il est appelé « Pi-Ka-Qiu » en Chine continentale. Mais la firme japonaise a annoncé en début d’année l’harmonisation de 100 noms de Pokémon. A chaque fois, en imposant la graphie en mandarin, même dans les territoires où c’est le cantonais qui prédomine, et qu’un même idéogramme peut avoir une prononciation différente. Dans un communiqué en anglais publié mercredi 1er juin, la page Facebook du mouvement explique que « ce serait comme changer “Pika..

Vivendi réussit son rachat de Gameloft

Pixels Vie en ligne Jeux vidéo Banc d'essai Cultures Web Vivendi réussit son rachat de Gameloft Le Monde | 31.05.2016 à 18h33 Le groupe Vivendi a réussi à prendre le contrôle de l’éditeur français de jeux vidéo sur mobiles Gameloft à l’issue de son offre publique d’achat (OPA) hostile qui s’achevait vendredi soir, a annoncé, mardi 31 mai, l’Autorité des marchés financiers (AMF). Ce changement de propriétaire n’est pas vraiment une surprise. Pour parvenir à ses fins, Vivendi n’a pas hésité à relever son offre à deux reprises l’amenant à 8 euros l’action, pour une valorisation de 700 millions d’euros. L’action s’échangeait à un peu plus de 4 euros lors de l’annonce surprise de l’arrivée du géant des médias au capital de l’éditeur de jeux. Lire aussi : Vivendi en passe de fondre sur Gameloft Le groupe dirigé par Vincent Bolloré disposait, lundi, d’au moins 61,71 % du capital et 55,61 % des droits de vote de Gameloft, a précisé l’AMF. Depuis plusieurs mois, Vivendi a lancé une s..

L’art de laboratoire

Retour à l'accueil de la rubrique M le mag Styles Époque Actu M le mag Actu Reportages / Enquêtes Portraits Focus Chroniques En images Portfolio L’art de laboratoire M le magazine du Monde | 31.05.2016 à 12h12 Dans sa série « Ways of Knowing », le Britannique Daniel Stier interroge le besoin commun qu’ont les artistes et les chercheurs de comprendre le monde avec peu de moyens. Il met en scène des expérimentations qui deviennent des sujets artistiques. Toutes les photos sont issues du livre « Ways of Knowing » (Yes Editions). Chargement en cours… Précedent 0 / 8 Suivant Laboratoire de neurophysiologie vestibulaire Johns Hopkins de Philadelphie (Etats-Unis). Daniel Stier Le monde abonnements Profitez du journal où et quand vous voulez. Abonnements papier, offres 100 % numériques sur Web et tablette. S'abonner au Monde à partir de 1 € Déjà abonné au journal Le Monde ? Activez votre accès à l'Édition abonnés du Monde.fr Gérez votre abonnement Les rubriques du Mond..

Le grand défilé d’Angela Merkel

Retour à l'accueil de la rubrique M le mag Styles Époque Actu M le mag Actu Chroniques Le grand défilé d’Angela Merkel Le Monde | 31.05.2016 à 10h13 | Par Marc Beaugé (Magazine) [Chronique] On la dit affaiblie en Allemagne, mais toujours aussi influente en Europe. Et en termes de look ? La question est là. 1991 : ministère amer Tous des nantis, ces ministres ? Regardez plutôt. Angela Merkel n’a que 37 ans, mais sa mine est défaite, sa frange aussi alors que sa tenue révèle une vie austère, sans le moindre luxe. Même le bouton en bois (du buis ou peut-être du hêtre) de son cardigan est bas de gamme. Angela Merkel est ministre fédérale des femmes et de la jeunesse. Et dans l’Allemagne post-mur de Berlin, le job ne casse visiblement pas des briques. 1998 : rouge baiser Les choses vont-elles mieux pour les jeunes et les femmes en Allemagne ? En tout cas, elles vont mieux pour Angela. La frange est maîtrisée, le teint poudré et les lèvres coordonnées à la veste ornée du tartan du C..

En Inde, la chasse aux fraudeurs fiscaux se fait au son des tambours

Retour à l'accueil de la rubrique M le mag Styles Époque Actu M le mag Actu Reportages / Enquêtes Portraits Focus Chroniques En images En Inde, la chasse aux fraudeurs fiscaux se fait au son des tambours Le Monde | 31.05.2016 à 09h51 L’envoi de percussionnistes devant le domicile des mauvais payeurs a permis de faire rentrer 4 millions d’euros dans les caisses de la ville de Thane. Thane est une ville de 2 millions d’habitants noyée dans l’agglomération grouillante de Bombay, sur la côte ouest de l’Inde. Adossée aux contreforts d’une gigantesque forêt connue pour abriter une trentaine de léopards en liberté, elle vient d’expérimenter une recette imparable pour faire la chasse aux administrés qui se montrent rétifs au paiement des impôts locaux. Après avoir publié leur nom dans le journal sans que cela ne produise d’effet, la municipalité a décidé d’envoyer un groupe de percussionnistes faire du tapage sous les fenêtres des fraudeurs, comme on le fait d’ordinaire pour les maria..